photo 53 photo 54 photo 55

Brest

Brest a été presque entièrement détruite durant la dernière guerre, puis elle a été reconstruite à la va-vite. C’est dire que vous ne trouverez pas de monuments anciens et « typiquement » bretons à Brest. C’est la ville bretonne la plus française et dans le petit matin blafard et brumeux de janvier vous la trouverez parfaitement anxiogène. Pas de problème, vous ne visitez pas Brest en janvier.

Les Brestois adorent leur ville, elle a un charme puissant et ne tolère guère le simple passage ou la visite furtive, aussi, vous vous contenterez de déambuler le long des quais du port de commerce où vous pourrez songer aux exploits des marins partis de là pour découvrir le monde ou aux prouesses de l’énorme remorqueur Abeille Bourbon presque toujours à quai et prêt à partir. Vous pourrez aussi admirer l’élégance de la corvette La Recouvrance et parfois, si vous avez de la chance vous pourrez admirer un de ces voiliers anciens magnifiquement restaurés par les chantiers du Guip entourés de piles de bois comme avant quand ni l’acier, ni le fer n’existaient. Un peu plus loin, le parc à balises vous laissera apprécier tout ce qu’on peut trouver en mer comme engins flottants destinés à se repérer au milieu de nulle part. Puis il y a toute cette rangée de bistrots mi-marins mi-terriens avec des noms évocateurs : « Les Embruns », « Aux 4 vents », « La Presqu’île », « Les Mouettes », « Le Tara Inn », « Les Caboteurs », et bien d’autres. En plus, il y a des restaurants de qualité, comme « L’Océan » ou sympathiques comme « Le Crabe Marteau »
Tout près de là, vous devrez visiter la citadelle et son musé de la marine, vous aurez alors une vue parfaite de la Penfeld et de la rade abri pour les bateaux de guerre. Ce château date du moyen-age. Il a dans ses murailles toute l’histoire de Brest.

photo 51 photo 52 photo 56

La visite d’Océanopolis

Oceanopolis se trouve exactement à 25 minutes de nos chambres d’hôtes selon le logiciel « via michelin » (c’est sérieux !!)

Sachez, avant tout, qu’il faut compter environ 4 heures pour visiter cet extraordinaire aquarium.

Normalement, c’est l’endroit idéal à visiter les jours de pluie… Sauf que tout le monde aura le même réflexe ! Du coup, il faudra peut-être jouer des coudes pour approcher les bassins

Ouvert depuis 1990, entièrement réaménagé en 2000, Océanopolis propose aux visiteurs de découvrir le fonctionnement des océans. Ce voyage à travers toutes les mers du globe associe approche scientifique et mises en scène spectaculaires.

Au total, Océanopolis propose un espace de visite de 8 000 m², avec 42 bassins et plus de 10 000 animaux de mille espèces différentes. Le tout est réparti à travers trois pavillons:

Le pavillon tempéré
On y découvre les multiples aspects de l’océan en Bretagne. Au travers de multiples aquariums, reconstitutions fidèles d’un morceau de nature, on approche les différents milieux et leurs peuplements. Un bassin montre par exemple des phoques veaux-marins évoluant dans un décor qui recrée l’environnement de l’archipel de Molène, un chapelet d’îles situées à la pointe de la Bretagne. Plus loin, une simulation de plongée, un espace dédié aux requins, et un aquarium à méduses attendent le visiteur.

Le pavillon tropical
Il propose un véritable tour du monde des mers chaudes, avec leur incroyable diversité des espèces et milieux sous-marins. Après un lagon polynésien au milieu des requins, des mérous et de multiples poissons de toutes les couleurs, un ascenseur panoramique guide le visiteur pour lui faire admirer la beauté des coraux vivants. L’espace Caraïbes permet de découvrir des espèces endémiques, que l’on ne trouve nulle part ailleurs. Enfin, une petite promenade au coeur d’une végétation exubérante recrée un morceau de forêt tropicale.

Le pavillon polaire
Il invite à une découverte de l’écosystème marin polaire. Après « Antarctica », un film de 12′, tourné en Terre Adélie, la manchotière comprend une quarantaine de manchots de 3 espèces originaires des îles subantarctique. Une banquise de glace et un bassin de 1000 m3 permettent de suivre les évolutions des phoques de l’Arctique au-dessus et sous l’eau. Trois autres aquariums font découvrir les espèces insolites des mers froides : crabes géants, poissons et anémones de mer.